Jeûne surérogatoire

Question:
Quel sont les jours et les mois en dehors du Ramadan où il est surérogatoire de jeûner?

Réponse:

Le jeûne volontaire est récompensé par Allah (qu’Il soit exalté) et éloigne de l’Enfer. Ceci en plus de ses effets positifs sur la santé. (Il ne faut pas évidemment jeûner les jours où il est interdit de jeûner et les jours où il est détestable de jeûner: voir le post les concernant)

En dehors du mois de Ramadan, les mois où il est préférable de jeûner sont :
Le mois sacré de Muharram.
Les 9 premiers jours du mois sacré de Dhu lhidjja.
La première quinzaine du mois de Shaabân.
Le mois sacré de Radjab.
Et six jours du mois de Shawwâl (après la fête): les malikites disent que cela est Mâkrûh: pour la raison cité par l’Imam Mâlik dans son Muwattaa(Livre 18,chapitre XXII):
Pour la question, du jeûne des six jours, (à savoir à Chawwâl) faisant suite au mois de Ramadan, Malik a dit: ‘qu’il n’a vu aucun uléma et nul homme instruit dans la religion les jeûner; et il n’a pas été renseigné à cette question, par un prédécesseur. Même, les hommes répugnaient à cela de peur que les ignares et les grossiers n’aient attribué au mois de Ramadan, ce qui lui est d’improre et d’étrange, ce qui sera une innovation, surtout s’ils argumentaient par le permis des hommes versés dans la religion’

Les jours où il est préférable de jeûner sont :
Le 9 du mois Dhu lhidjja (appelé ‘Arafat) pour les non pèlerins : en effet le Prophète (paix et salut sur lui) nous informe à ce propos que par le jeûne de ce jour Dieu pardonne l’année précédente et ce qui reste de l’année en cours. Sachant que les 10 premiers jours de ce mois sont les jours où les actes sont les plus récompensés, Dieu a même juré dans le Coran (sourate Al-fajr) par ces 10 nuits. 

Le 10 du mois sacré de Muharram (appelé ‘âshûrâ) qui est le jour où Moïse fut sauvé par Dieu avec son peuple. Le jeûne du 9 de ce mois est aussi méritoire.

La première quinzaine du mois de Shaabân qui précède le mois de Ramadan.

Jeûner six jours en Shawwâl après la fête du Fitr : Il a été rapporté que le Prophète -paix et bénédictions sur lui – a dit : « Celui qui jeûne le mois de Ramadân et poursuit avec six jours du mois de Shawwâl aura la rétribution d’une année entière de jeûne. » (Rapporté par Muslim):
Les malikites posent des conditions pour que cela soit non détestable: que le fidèle sépare ces jours; ou qu’il ne les fasse pas tout de suite après la fête; ou qu’il ne soit pas parmi les gens qu’on imite ou qu’on craint qu’ils croient que cela est obligatoire; ou qu’il ne montre pas ce jeûne… (voir entre autre Al-Fiqh alâ al-madhâhib al-arbaa tome I, page 506)
Il sera détestable de jeûner ces six jours aussi -pour les malikites -si la personne croit que le fait de faire cela tout de suite après la fête est une sunna.

Jeûner des jours dans le mois sacré de Radjab sachant que la nuit du 28 Radjab (le 27 éme jour de Radjab) correspond à la célèbre nuit du Isrâ et du Mi’râj (voyage nocturne de notre prophète vers Jérusalem puis ascension à travers les sept cieux vers le Trône divin) . 

Le jeûne du lundi (c’est le jour où notre bien aimé Prophète (paix et salut sur lui) est né) et du jeudi (où les actes remontent à Dieu selon certains savants). Pour ces deux jours de la semaine :
Abû Hurayrah a rapporté que l’on demanda au Messager d’Allah pourquoi il manquait rarement de jeûner ces deux jours-là. Il répondit : ‘ Les actions de l’humanité sont en effet exposées chaque lundi et chaque jeudi. Alors Allah se montrera plein de pardon pour tout Musulman, quel que soit son comportement, excepté pour deux croyants qui ont cessé de se fréquenter : Allah dira aux Anges de suspendre leur compte (jusqu’à ce qu’ils se réconcilient).’ (Ahmed).

Le jeûne de trois jours par mois.

Pour le jeûne du vendredi(seul): les malikites l’autorisent:
l’Imam Mâlik dans son Muwattaa(Livre 18,chapitre XXII): 
Yahia a rapporté qu’il a entendu Malik dire:
‘Je n’ai jamais entendu, aucun des hommes versés dans le religion, ni de ceux qui sont instruits, ni de ceux que l’on suit, interdire le jeûne de la journée du vendredi; et son jeûne est bénéfique; même j’ai vu quelques uns d’entre eux le jeûner en le cherchant’

Tagués avec : ,