Les différentes formules du Hadj

Qirân : c’est quand le pèlerin entre en état de sacralisation en ayant l’intention d’accomplir une ‘Umra et un Hadj ensemble. Ou encore se sacraliser d’abord pour la ‘Umra et ensuite pour le Hadj en respectant des conditions pour cette dernière forme. Il doit sacrifier une victime (Hady).

Ifrâd : Il n’a pas à sacrifier une victime, l’intention de la sacralisation se fait pour un Hadj uniquement à partir du lieu fixe. Après la fin de son Hadj il fera sa ‘Umra. (La’Umra est une Sunna appuyée et non une obligation chez les malikites et les hanafites).

Tamattû‘ :C’est quand on rentre en état de sacralisation dans l’intention de faire la ‘Umra pendant les mois du Hadj, puis on se désacralise pour entrer de nouveau en état de sacralisation pour accomplir cette fois le Hadj durant la même année. Il doit sacrifier une victime(Hady). Les gens de la Mekke ne sont point tenu du sacrifice d’une victime dans le Tamattu’ ni dans le Qirân.

Le mode « Al-Ifrâd », est préférable pour nous malékites. Les offrandes sacrificielles (victimes) dites hady : sont par ordre de préférence soit en camelins, soit en bovins soit en ovin soit en caprins (à l’inverse des offrandes sacrificielles dites Ud-hiyya pour lesquelles on préfére les ovins). On préfére toujours le mâle à la femelle et la bête plus en chair que les autres.

Tagués avec : ,