Ablution séche (Tayammum)

 

« S’il n’y a pas d’eau[1] ou si l’eau est nuisible à votre santé, vous pouvez avoir recours au Tayammum (ablutions sèches). Tous les actes d’adoration sont valables après le Tayammum : il remplace les ablutions humides si on ne peut pas les faire: même si on était en état d’impureté majeure ».

Il faut d’abord que le temps de la prière soit arrivé pour pouvoir faire le Tayammum.Et le faire immédiatement avant la dite prière.

Allah dit dans le Coran, Sourate 5, verset 6:
« …Et si vous êtes pollués « junub », alors purifiez-vous (par un bain); mais si vous êtes malades, ou en voyage, ou si l’un de vous revient du lieu où il a fait ses besoins ou si vous avez touché aux femmes et que vous ne trouviez pas d’eau, alors recourez à la terre pure, passez-en sur vos visages et vos mains. Dieu ne veut pas vous imposer quelque gêne, mais Il veut vous purifier et parfaire sur vous Son bienfait. Peut-être serez-vous reconnaissants.  »
Ce verset explicite ainsi les obligations du Tayammum.

Voici comment se fait le Tayammum

Pour la prière qui va suivre (si les conditions sont réunies pour recourir au Tayammmum) : exprimer intérieurement l’intention (l’intention de faire le fard du tayammum, ou de pouvoir faire la prière[*] …).
Dire « bismillah ». Poser(frapper) les mains sur la terre ( As-sa‘îd at-tayyib[2]) (qui ne contient pas de souillure) . Essuyer complètement le visage(avec vos mains). poser les mains sur la terre à nouveau. Essuyer les mains et avant-bras jusqu’aux coudes une fois, en commençant par le côté droit puis gauche.

Le moment de l’intention (niyya) est quand il pose les mains sur la terre (As-sa‘îd at-tayyib) (la première fois), ou encore au moment d’essuyer le visage.

[*]Si la personne est en état de souillure majeure (janâba) il ne faut pas qu’il l’oublie au moment de cette intention. S’il oublie son état de souillure majeure (janâba) et qu’il fasse le tayammum pour la prière, il devra refaire ce tayammum et sa prière selon la version la plus répandue dans notre école. Mais si la personne émet l’intention du Fard du Tayammum, dans ce cas, il n’aura pas besoin de se rappeler de son état de souillure majeure, cette intention est suffisante pour la petite et grande souillure. 

Notes:

[1]S’il n’y a pas d’eau, le recours au Tayammum devient obligatoire.
*On cite aussi le cas où l’eau à disposition suffit à peine pour survivre (boire),
ou le cas de craindre la grande soif (souffrir ou mourir de soif) de soi même ou d’autrui ou d’un animal respectueux (animal d’usage permis), dans ces cas le tayammum est à faire jusqu’à ce qu’on trouve l’eau suffisante.
*Il faut aussi chercher l’eau aux alentours(à 2 milles: 3.36 Km environ, soit environ une demi heure de marche), si cela n’est pas difficile, avant de décider de recourir au Tayammum.
Il faut même acheter l’eau ( si l’argent (prix normal) de cette eau ne vous ai pas nécéssaire même si vous devez emprunter de l’argent si vous avez de l’argent dans votre pays.).

[2] Littéralement, tout ce qui est au dessus du sol (sur la surface du sol)(yas‘adu), qui est naturel et qui ne contient pas de souillure. Le meilleur étant la terre (At-turâb).

Le Tayammum ne peut se faire avec :
L’or, l’argent, poudres d’émeraudes, de rubis,
le sel ou substances analogues retirées de leur gisemens et employées dans les besoins et usages de la vie,
ce qui a été altéré par l’humain par une cuisson ou une industrialisation,
ce qui ne fait pas partie des composantes de la terre comme le bois, la natte,substances végétales…

Tagués avec : , ,