Actes qui annulent les petites ablutions

Mubtilât al-wudû

Les actes qui annulent les petites ablutions sont au nombre de 16 : sortie, par l’une des deux issues, d’urines, de liquide (pré-séminal(prostatique) ou post-urinaire), de selles ou de gaz; émissions non contrôlées de gaz, d’urine,  ou veine saignante pour la femme(si cela est rare), par contre s’il s’agit de la maladie d’incontinence qui implique une fréquence soutenue alors l’ablution reste valide pour lever la gêne;  profond sommeil ; toucher son propre sexe pour l’homme (toucher son pénis directement avec la paume de la main ou son côté ou avec ses doigts) [0]; pour la femme entrer son doigt dans son vagin; toucher,caresser ou embrasser[1] si on y trouve le plaisir sensuel normal ou qu’on a eu l’intention d’avoir un tel plaisir[2]; ivresse; perte de conscience; état de démence (folie); douter d’avoir eu quelque chose qui annule l’ablution (en dehors du cas du doute maladif dit waswas) et apostasie.

 

Notes:

[0]S’il le touche par-dessus l’habit ou la serviette, l’ablution restera valide.

[1]Ce qui est connu dans l’école malikite c’est que le baiser sur la bouche de la femme annule la petite ablution dans tous les cas.
Pour le toucher:
Si l’attouchement se fait par-dessus un tissu épaix (et non d’un tissu léger ni directement) de la personne qui excite normalement le plaisir charnel : la petite ablution n’est pas annulée, à moins que le toucheur empoigne le membre d’autrui, bras, jambe, et vise à en éprouver du plaisir charnel, auquel cas cet acte annule la petite ablution.
Le regard(sans le toucher) porté sur une femme et qui amène la sensation du plaisir n’annule pas l’ablution sauf s’il produit un écoulement du Madhy…
S’il ressent le plaisir après le toucher et non pendant sans avoir eu l’intention du plaisir au début : dans ce cas c’est comme le regard cela n’invalide pas les petites ablutions
Si le regard (ou la pensée) produit l’écoulement du Madhy cela invalidera les petites ablutions et si ce regard(ou cette pensée) produit l’écoulement du sperme cela imposera le Ghusl.

[2]Celui qui embrasse son enfant, celui qui touche une petite fille de 5 ans par exemple ou une vielle femme qu’on ne désire pas: son ablution reste valide.
Pour le fait de toucher(en saluant par exemple) une femme Mahram (soeur, tante,mére..) sans ressentir du plaisir, l’ablution reste valide aussi.

Tagués avec : , ,