Consulte ton coeur, il est de bon conseil s’il est vivant

 

 

Dans le chapitre ‘règles de la Fatwa et danger de la mauvaise interprétation‘ on a détaillé les règles et les convenances de la Fatwa; mais quand les avis (des savants) divergent sur un sujet ou que les avis manquent: il y a toujours le coeur, la conscience et le scrupule: 

Nous avons choisi de vous présenter un merveilleux cadeau à ce propos: 

Abû ‘abd Allah an-Nu’mân ibn Bashîr – a dit : 
J’ai entendu l’Envoyé de Dieu – paix et salut sur lui – dire : 
« Les choses licites sont bien évidentes et les choses illicites sont bien évidentes. 
Entre les deux, il y a des choses équivoques(douteuses) que beaucoup de gens ignorent. 
Ainsi quiconque se met à l’abri des choses équivoques(douteuses, pas claires), préserve sa religion et son honneur. 
Et quiconque s’est laissé tomber dans les choses équivoques tombera dans les choses illicites, comme le berger qui fait paître son troupeau autour d’un enclos réservé, risquant à tout moment de l’empiéter. Or, chaque souverain a un domaine réservé : celui de Dieu est l’ensemble de Ses interdits. N’est-ce pas qu’il y a dans le corps humain un morceau de chair –mudgha- qui, s’il est bon(sain et pure), tout le corps le sera et s’il est corrompu, tout le corps le sera?. Eh bien, il s’agit du coeur. ». 
Rapporté par Al-Bukhârî et Muslim. 

Abû Muhammad al Hasan ibn ‘Ali – que Dieu l’agrée – a dit : 
J’ai gardé dans ma mémoire de l’Envoyé d’Allah – paix et salut sur lui – ces paroles : 
« Renonce à ce qui t’inspire du doute pour ce qui t’en inspire pas ». 
on peut le traduire aussi comme suit: 
laisse ce qui provoque en toi du doute (yurîbuka) pour ce qui ne provoque en toi aucun doute‘ 
Hadîth sahîh, rapporté par at-Tirmidhi (n°2518), an-Nasâ’î (8/327,328), et at-Tirmidhî a dit : « Hadîth hasan sahîh ». 

D’après An-Nawwâs ibn Sam’ân – que Dieu l’agrée -, 
le Prophète -paix et salut sur lui – a dit : 
« La Piété consiste en la haute moralité, le mal est ce qui met ton âme dans l’embarras et qu’il te répugne que les gens le découvrent en toi ». 
Hadith sahih, rapporté par Muslim (4/1980) (n°2553) 

Wâbisa ibn Ma’abad – que Dieu l’agrée – rapporte : 
‘Je me rendis auprès de l’Envoyé d’Allah (paix et salut sur lui)  et il me dit : 
– Tu es venu me poser des questions sur la piété (le bien) (al-birr). 
– Certes, dis-je.> 
– Interroge ton cœur, dit-il : la piété (le bien) est toute chose dans laquelle l’âme et le cœur trouvent leur quiétude. Le mal est ce qui tourmente ta conscience et met ton cœur dans l’hésitation, quoique les gens « doctes »  te donnent un avis contraire (aftâka) et insistent dessus plusieurs fois.’ 
Hadith ‘hasan’ rapporté par Ahmad (4/228), as-Suyûti dans « adh-dhurr al manthûr » (2/2551) 

Tagués avec : ,