le danger de l’ostentation (petit shirk)

Dieu dit dans le Coran : « Et laissez le dehors et le dedans du péché », Coran : sourate 6, verset 120.  « Et n’approchez pas des turpitudes – tant de ce qui en paraît que de ce qui s’en cache. », Coran : sourate 6, versets 151. 

Les maladies du coeur qui le souillent et le polluent sont nombreuses: la jalousie,la fatuité, la vanité, l’orgueil ,l’égoïsme,l’arrogance, la haine,l’ostentation…On traitera ici l’ostentation (dite la petite association): 

Qu’est ce que la petite association? 

Réponse : 
C’est l’ostentation (riyâ’) : faire un acte pour avoir l’éloge des autres et pour plaire aux autres et non pas pour la Face d’Allah. 
Le fait de remplir le cœur avec les attaches matérielles (avec autre qu’Allah). 

Preuve dans le Coran : 

« Malheur, donc, aux célébrateurs d’Office (prière rituelle ou canonique) qui sont négligents dans leur Office, ceux là qui font ostentation, et jettent l’interdit sur la chose d’utilité courante » [1] 

« … comme celui qui dépense son bien par ostentation devant les gens sans croire en Allâh et au Jour dernier. Il ressemble à un rocher recouvert de terre : qu’une averse l’atteigne, elle le laisse dénué. De pareils hommes ne tirent aucun profit de leurs œuvres. Et Allâh ne guide pas les mécréants. » [2] 

« Au jour où ni les biens ni les enfants en profiteront, sauf à quiconque vient à Dieu avec un coeur sain » [3] 

Preuve dans la Sunna : 

D’après Mahmûd Ibn Labîd, l’Envoyé de Dieu — paix et bénédictions sur lui — dit : « Pour vous, c’est la petite association que je redoute le plus !» — ‘O Envoyé d’Allâh, demanda-t-on, et qu’est-ce que la petite association ?’ — « L’ostentation, dit-il. Allâh — gloire à Lui — dira au moment de rétribuer les gens de leurs œuvres : ’Allez retrouver ceux auprès desquels vous vous faisiez bien voir, et regardez s’ils ont de quoi vous rétribuer !’ » [4] 
D’après Mahmûd Ibn Labîd : « Le Prophète – paix et bénédictions sur lui – sortit nous dire : ‘Ô gens ! Gardez-vous de l’association des cœurs !’ – ‘Ô Messager d’Allâh, s’informa l’audience, et c’est quoi l’association des cœurs ?’ – ‘Lorsqu’un homme se met en prière[par exemple] et, en considération des gens qui le regardent, fait de son mieux pour l’embellir… en voilà de l’association des cœurs.’ »

« ..Et il y a dans le corps un morceau de chair qui s’il est sain, rend tout le corps sain ; mais s’il est corrompu, tout le corps devient corrompu. Eh bien ! Il s’agit du cœur. » [5] 

On rapporte d’après Abû Hurayra que l’Envoyé de Dieu — paix et bénédictions sur lui — a dit : ‘Les premiers condamnés le Jour de la Résurrection sont : 
1. Un homme porté martyr, puis, lorsqu’il comparait, Dieu lui dénombre Ses bienfaits qu’il reconnaît aussitôt. ‘Et qu’en as-tu fait ?’ — ‘J’ai combattu pour Toi jusqu’au martyre !’ — ‘Mensonge ! Lui répond-Il. Tu as plutôt combattu afin que soit dit : ’Qu’il est brave !’… Et ce fut le cas.’ Sur un ordre, l’homme sera traîné sur le visage vers le Feu où il sera jeté. 
2. Un homme qui a acquis le savoir, l’a enseigné à autrui et a psalmodié le Coran. Puis, lorsqu’il comparait, Dieu lui dénombre Ses bienfaits qu’il reconnaît aussitôt. ‘Et qu’en as-tu fait ?’ — ‘J’ai appris la science et l’ai enseignée et j’ai psalmodié, pour Toi, le Coran !’ — ‘Mensonge ! Lui répondit-Il. Tu as plutôt appris pour que l’on dise : ’C’est un savant !’ et tu as psalmodié le Coran afin que soit dit : ’C’est un psalmodieur !’… Et ce fut le cas.’ Sur un ordre, l’homme sera traîné sur le visage vers le Feu où il sera jeté. 
3. Un homme que Dieu a gratifié d’une opulence et d’une variété de biens. Puis, lorsqu’il comparait, Dieu lui dénombre Ses bienfaits qu’il reconnaît aussitôt. ‘Et qu’en as-tu fait ?’ — ‘Je n’ai laissé de voie où Tu aimes nous voir dépenser sans y dépenser, pour Toi !’ — ‘Mensonge ! Lui répond-Il. Tu as plutôt dépensé afin que soit dit : ’Qu’il est généreux !’ Et ce fut le cas.’ Sur un ordre, l’homme sera traîné sur le visage vers le Feu où il sera jeté.'[6] 

D’après Abû Hurayra, l’Envoyé d’Allâh — paix et bénédictions sur lui — a dit : « Allâh — gloire à Lui — dit : ’Je suis l’Associé qui se passe de toute association. Quiconque accomplit une œuvre pour Moi ainsi que pour quelqu’un d’autre, recevra mon désaveu, et son œuvre sera considérée faite uniquement à l’intention de l’autre associé.’ » [7] 

Notes: 

[1]Sourate 107, versets : 4 à 7. 
[2]Sourate 2, verset : 264. 
[3]Sourate 26, versets: 88 et 89. 
[4]Hadîth rapporté par Ahmad, Ibn Abî Ad-Dunyâ et Al-Bayhaqî dans ‘l’Ascétisme’ et par d’autres. 
[5]Rapporté par Al-Bukhârî, Muslim et An-nawawî dans ses quarante hadîth. Ainsi, le cœur, selon ce Hadîth, est le roi des membres. Sa purification est nécessaire, pour que les autres membres puissent adorer Dieu avec sincérité, présence et vigilance et que cette adoration soit agréée par Dieu. 
[6]Hadîth rapporté par Muslim, An-Nasâ’î, At-tirmithî qui l’a jugé bon ainsi qu’Ibn Hibbân dans son Sahîh, ces deux derniers le rapportant avec la même formulation. 
[7]Hadîth rapporté par Ibn Mâjah — cet énoncé est le sien, par Ibn Khuzaymah dans son Sahîh et par Al-Bayhaqî ; les rapporteurs d’Ibn Mâjah sont fiables